AGENDA
   
  AUTOMNE MUSICAL 2010  
       
    Les 9 et 10 octobre 2010, l'association de sauvegarde du site de la chapelle de Saint-Martin de Cornas organise trois concerts.

Samedi 9 octobre

17h - CHORO ESPERANTO (musique du Brésil)
(Concert suivi d'un apéritif dînatoire)
Avant et après ce concert, le public assistera à une performance de Marcel De Castilho Veber, peintre brésilien.

20h30 - JAZZ MANOUCHE
(Concert suivi d'un pot de l'amitiè)

Dimanche 10 octobre

17h - Trois musiciens de l'Orchestre national de Lyon proposent :
"Florilège de la harpe romantique"
(Concert suivi d'un pot de l'amitiè)
 
       
  Participation au frais :

CONCERTS DU 9 OCTOBRE
Adultes : 8 euros (le concert)

CONCERT DU 10 OCTOBRE
Adultes : 12 euros

Possibilté d'abonnement aux trois concerts : 25 euros
1/2 tarif pour les enfants de moins de 12 ans

Si vous désirez retenir vos places à l'avance, rendez-vous à la rubrique "contact".


Programme du concert du 10 octobre :

Oeuvres originales pour trio, violon violoncelle et harpe.

Karl Oberthur (1819-1895), Grand trio en 4 mouvements.

Oberthur est un compositeur et harpiste allemand, né à Munich. Musicien très apprécié à son époque, il a été employé à Zurich, Wiesbaden, Mannheim et Londres. Il y finira sa carrière et sa vie comme professeur à la Royal Academy. Il a composé plus de 350 oeuvres, la plupart avec harpe.

Hans Trnecek (1858-1914), Nocturne op.29.

Trnecek est un harpiste tchèque né à Prague. Après avoir été harpiste de la cour de Schwerin, il revient enseigner la harpe dans sa ville natale. Sa musique est empreinte de l'âme slave, avec une nette influence des grands compositeurs russes, tel Tchaïkovsky.

Henriette Renié (1875-1956 ), Trio en 4 mouvements.

Renié est une harpiste, pédagogue et compositrice française. Enfant prodige, elle obtient un 1er prix de harpe au conservatoire de Paris à onze ans et donne ses premiers récitals à Paris avant l'âge de quinze ans. Elle est encouragée à la composition par ses professeurs, tels Ambroise Thomas ou Jules Massenet. Elle eut beaucoup de succès et fut une personne très indépendante à une époque où cela était socialement inacceptable pour une femme.


Les musiciens :

Eléonore Euler-Cabantous, harpe
Née en 1981, Éléonore Euler-Cabantous commence la harpe en 1989 au Conservatoire Darius-Milhaud d’Aix-en-Provence et y obtient une médaille d’or à l’unanimité en 1996. L’année suivante, elle obtient une médaille d’or au Conservatoire à rayonnement régional de Nice, ainsi qu’une médaille de bronze en piano au conservatoire d’Aix-en-Provence. Elle entre dans la foulée au Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris, dans la classe d’Isabelle Moretti, pour y remporter en 2000 un premier prix et en 2001 le diplôme de formation supérieure, mention très bien. En novembre 1999, elle obtient un second prix au Concours international de harpe Martine-Géliot. Éléonore Euler-Cabantous a été membre à deux reprises de l’Orchestre des jeunes de la Communauté européenne. En 2000, elle a été admise pour deux ans comme seconde harpe à l’Orchestre du Capitole de Toulouse, grâce à une bourse de la fondation Aida. Elle est entrée à l’Orchestre national de Lyon en août 2002, au poste de harpe solo.

Vincent Falque, violoncelle

Vincent Falque commence l’étude du violoncelle à Grenoble, puis au Conservatoire à rayonnement régional de Bordeaux et à celui de Montpellier, où il obtient une médaille d’or à l’unanimité. Il travaille alors avec Lluis Claret à Barcelone et devient son assistant à l’Escola de musica de Barcelone, où il étudie conjointement la musique de chambre, notamment en suivant les masters-classes de György Sebôk. Après une année d’étude à Paris auprès d’Alain Meunier, il entre à l’Orchestre de Bretagne, puis, en 1989, à l’Orchestre national de Lyon. Il participe régulièrement à des masters-classes avec Bernard Greenhouse, et se produit souvent en formation de musique de chambre.

Sébastien Plays, violon
Sébastien Plays commence le violon à l’âge de cinq ans. Il étudie au conservatoire de Tourcoing, puis dans la région parisienne. En 1991, il obtient deux premiers prix à l’unanimité : en violon (Ville de Paris) et en musique de chambre (Conservatoire à rayonnement régional de Boulogne-Billancourt). Il se perfectionne ensuite au Conservatoire de musique de Genève, dans la classe de Jean-Pierre Wallez. Il y obtient un premier prix de virtuosité en 1997, année où il entre à l’Orchestre national de Lyon.
 
         
         
 
         
Document sans titre Copyright © 2009-2010 ASRSMC / C. GUY | Infos Légales